Ressources 2.0 anti-douleur

Ci-dessous, topo pour le DU psychopathologie de la douleur

La notion de « réalité virtuelle » : un outil intellectuel pour nous aider à penser la complexité des expériences de nos patients.

Nous avons réalisé ce podcast audio dans le but de proposer aux étudiants des repères permettant de réfléchir sur cette expression « réalité virtuelle », notamment de comprendre les enjeux théorico-cliniques qui sous-tendent cette notion.

Au-delà de sa définition technique (outil de simulation informatique), l’expression « réalité virtuelle » invite à la réflexion, notamment sur ce qui peut éclairer les dimensions complexes et paradoxale (mais créative) de l’expérience psychologique de la « douleur ».

En filigrane de ce podcast, une question émerge ; l’expérience des patients douloureux est-elle comparable à une expérience d’une « réalité virtuelle », une immersion dans l’univers virtuel de la douleur ? (La douleur comme un acteur voire un metteur en scène, l’idée d’immersion et d’interaction du patient avec l’univers virtuel de la douleur). La technologie RV est un outil de médiation qui permet au patient d’externaliser sa douleur, de reprendre le contrôle de la mise en scène.

Au-delà de sa définition technique (simulation informatique)…Qu’entendons-nous par « réalité virtuelle »?

Ce terme peut-il nous aider à penser notre pratique clinique? Peut-il aider à éclairer la psychopathologie de la douleur?

Un terme qui peut également aider à penser la complexité de l’expérience « douleur ».

La notion de « réalité virtuelle » nous amène à interroger des dichotomies classiques, à penser l’expérience comme un rapport paradoxal entre :

Réalité et fiction. Quelle est la réalité/ fiction d’un récit douloureux?

Le simulé et l’éprouvé. Une douleur simulée est-elle une douleur virtuellement réelle?

Le virtuel et l’actuel. La virtualisation de la douleur n’est-elle pas déjà son actualisation? (Cf. la question des attentes, de l’anticipation anxieuse, du catastrophisme, voire des prophéties autoréalisatrices)

Possible et impossible. Comment certains patients parviennent à construire une vie possible malgré l’impossible à vivre?

Tangible et intangible. Comment une souffrance intangible (l’anxiété par ex) voire innommable (cf. Trauma) peut devenir tangible par la douleur physique (cf. somatisation)? Comment les médiations peuvent aider à visualiser, à rendre représentable voire tangible l’intangible de la douleur?

Le message clé : La réalité virtuelle est comme un espace intermédiaire (inter médiation) entre virtualisation et actualisation de l’expérience.

Comment penser cliniquement ces propriétés paradoxales et « dialogiques » de l’expérience douleur?

Le terme de dialogique veut dire que deux ou plusieurs logiques, deux principes sont unis sans que la dualité se perde dans cette unité. Cf. E. MORIN

Dialogique. Pour aller plus loin. Cf. Lien. Point 4

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/dix-principes-pour-penser-dans-le-monde-complexe-d-edgar-morin-802548.html

Un article pour mieux appréhender l’étendue et les enjeux épistémologiques de la notion « réalité virtuelle »

https://www.persee.fr/doc/quad_0987-1381_1996_num_28_1_1146

LE POWERPOINT DE LA CLASSE VIRTUELLE